Dogstory.net le site canin le plus couru sur le net!   

    

Accueil/home Boutique/Gift shop ForumRecherche/SearchPetites annoncesContactEnglish section

YacadoDogstory.net le site canin le plus couru sur le net!       

 

YacadoDogstory.net le site canin le plus couru sur le net!       

  Accueil/home Boutique/Gift shop Forum Recherche/Search Contact Petites annonces English section

Remonter/up

Il détruit tout dans la maison.

Aboyeur intempestif, grand destructeur de mobilier, laissant partout ses excréments en l'absence de son maître. Voici un "délinquant canin" avec qui la cohabitation est forte difficile. Le malheureux n'y est pour rien: il y a fort à parier qu'il souffre d'anxiété de séparation; une maladie qui s'est développée en raison d'erreurs d'éducation d'un propriétaire qui croyait bien faire.  Heureusement, aujourd'hui cela se soigne.

Précisons immédiatement qu'une consultation chez un vétérinaire comportementaliste est tout à fait nécessaire car ces comportements destructeurs et bruyants peuvent avoir des origines diverses que seul l'homme de l'art est en mesure de rechercher. Ces symptômes ne sont nullement spécifiques.

GARDEZ VOTRE SANG FROID

Néanmoins, ce tableau clinique est généralement celui de l'anxiété de séparation. Le chien est parfaitement normal en compagnie de son maître, il est même un peu "collant" l'accompagnant dans toutes ses activités. Les maîtres le décrivent comme un animal "gentil". Mais laissé seul, même quelques minutes, c'est l'horreur: il hurle, fait ses besoins, détruit la porte etc. Certains animaux développent par ailleurs des activités dites de substitution: par exemple, ils se lèchent une patte sans cesse jusqu'à s'occasionner de graves lésions. Classiquement, les vétérinaires voient arriver des maîtres excédés, prêts à se séparer de leur animal, voir à l'euthanasier tant les dégâts sont importants et parfois en raison de plaintes des voisins pour vocalises ininterrompues.  La réaction du maître est toujours la même : "A chaque fois que je reviens, il sait qu'il a mal fait, explique-t-il invariablement. En réalité, le chien ne "sait" pas qu'il a mal fait. S'il se terre dans un coin, adopte une posture de soumission, c'est parce qu'il "sait" en fait qu'il va prendre une bonne raclée. Et c'est exactement ce qu'il ne faut pas faire car on aggrave ainsi le tableau clinique de cette affection.

UN SEUL ÊTRE VOUS MANQUE...

Il faut rechercher les causes de l'anxiété de séparation dans l'éducation reçue par l'animal. Normalement, il est parti de l'élevage vers l'âge de 6 ou 8 semaines, le chiot va "remplacer" sa mère par un être dit "d'attachement". Ce sera habituellement la personne qui le nourrit ou s'occupe le plus de lui. En revanche, dans une meute de canidés sauvages, cet être d'attachement n'existe pas: au fur et à mesure que l'animal prend de l'âge, il est rejeté de plus en plus violemment par sa mère et devient bien vite autonome. Nous commettons ici généralement une première erreur en répondant sans cesse aux sollicitations du chiot. Se développe alors un sentiment de dépendance.

D'autres erreurs sont bien involontairement commises. Le Docteur Pageat, vétérinaire comportementaliste, qui est un des pionniers de cette discipline, parle de notre "bonne volonté malfaisante". Expliquons-nous: un peu "honteux" de laisser notre compagnon seul à la maison, nous adoptons des rituels de départ du genre "Sois bien sage, Maman va vite revenir" en nous penchant d'un air contrit vers lui. Le chien ne comprend pas les mots employés mais saisit très bien le "non-verbal" c'est-à-dire, notre inquiétude, notre propre anxiété contenues dans nos gestes et nos mimiques. Très vite, le chien va également percevoir des signes avant-coureurs du départ du maître, tels que le bruit des clés, le fait d'enfiler un manteau, etc.

Envisageons ensuite les rituels de retour qui peuvent être de deux types. Si le chien se fait gronder ou reçoit une bonne correction aux vues des dégâts, la situation va s'envenimer car il associera le retour du maître à la raclée. Le chien vit l'instant présent et ne se "souvient pas" avoir commis des déprédations dans un état de panique totale. D'autres maîtres plus tolérants permettront au chien de faire "la fête" c'est-à-dire, tout simplement de développer un état de surexcitation, d'hyperagitation, qui ne favorise pas la maîtrise de soi. 

THÉRAPIE ET THÉRAPEUTIQUE

Conduit par le vétérinaire, le traitement a deux volets. Très souvent, il conviendra d'employer des médicaments dit "psychotropes" de la famille des anxiolytiques ou des antidépresseurs. Ces médicaments doivent être employés à bon escient et en étant bien certain du diagnostic. Ils permettent d'obtenir des progrès plus rapides. Néanmoins, ils doivent être absolument associés à une thérapie comportementale qui elle aussi comporte plusieurs parties. La première est appelée thérapie de détachement. En réalité, nous allons reproduire ce qui aurait dû se passer si le chiot était resté avec sa mère de manière toutefois moins violente. Nous allons tenter de rompre le lien d'attachement exclusif qui s'est développé avec une ou deux personnes en instaurant un autre lien d'attachement, mais à toute la famille. Concrètement, l'être d'attachement devra totalement ignorer les sollicitations du chien, en lui ordonnant d'aller se coucher et être toujours lui-même à l'origine de toute interaction quelle qu'elle soit.

ÉVITER LES RITUELS

Parallèlement, il conviendra de "déritualiser" les départs et les retours. Les départs devront être les plus anodins possibles et se faire en ignorant totalement l'animal: ne pas le regarder, ne pas lui parler. On fera de même au retour: indifférence totale. Les intéractions ne reprendront que lorsque le chien est parfaitement calme, en ignorant les dégâts éventuels qu'il conviendra de réparer (ou de nettoyer) en l'absence de l'animal. En associant ces deux techniques, médicamenteuse et comportementale, les résultats sont bien souvent au rendez-vous. Et nous éviterons ce terrible remord qui nous rongerons si la mort dans l'âme nous devions nous séparer d'un chien par ailleurs si affectueux et si gentil.

Daniel Ratté c.c.


Yacado               


Yacado               


Soyez visible le soir!
Nouvelle lumire
Puplight

Nos petites annonces
Gratuites

Placez la vtre!

 

For Email Marketing you can trust

Nouveau jouet
pour 2014
Jouet Pentapull

Le Pentapull

Ajoutez votre site
section des liens